Vieille Garde
 


Dates Lieu et remarques

28.04.2017



Vendredi dès 19h00, Ovuerture Cave, Asperges avec jambon

   

VIEILLE GARDE TSCHAUPI

Momo notre Veneziano est, comme les hirondelles, de retour parmi nous.
Le bricolage ça le connaît, le ciment aussi. Du coup il a pris sa Florence sous le bras:
- Viens Mueti, on y va, ça occupera nos longues soirées d'hiver. Alors la Flo a entonné les Aidjolats, tellement elle était contente, car il y a du boulot, la VG n'étant plus de première fraîcheur.
Quant au Louis, depuis qu'il est à la retraite, il péclote. Il ne sait pas, il répond pas au courrier, il vient pas quand on l'attend, se trompe de date de l'A.G.
Enfin on s'accommode de ses restes.
Riquet lui il est toujours pressé, il n'a jamais le temps. Son nouveau passe-temps:
les cheminées qui fument. Attention quand il arrive, planquez votre paquet de cigarettes, car celles-là c'est lui qui les fume. Mais on est contents quand il arrive en courant d'air.
En ce qui me concerne, ce n'est pas à moi de faire mon autocritique. Mes amis de la V.G. s'en chargeront volontiers.
Notre Ursula B. pédale dans le yoghourt. Ce qui est bien, si tu l'agites assez fort, ça donne du beurre. Bio et light, évidemment. Mais elle fabrique de si bons desserts….
Notre chef char Kurt a toujours de très bonnes idées. Pas de problèmes avec le char.
Il sera simple, mais il faudra des détails, des détails, beaucoup de détails. Ceci dit avec l'accent.
Ursula M.: kei Problem, muesch mir nume säge wen i cha öppis mache. Le facteur ne l'aime pas, il lui cache son courrier.
L'Etna quand il tousse, ce n'est rien à côté de notre ami Pitchock et vous n'avez pas encore profité de son invention: la catapulte V.G. Pour le reste, on nettoie son pull et on hausse les épaules.
Ah Catherine ! Ce qu'elle préfère, ce sont les rideaux avec des franges, des anneaux, de la dentelle, et surtout qu'on me les rapporte entiers, recousus, qu'elle a dit.
Bigou: l'électricité ça, ça, ça m' m' me connaît, j'en tr… tr… tremble encore. Même que quand je joue à la pétanque deux jours après ça me secoue toujours.
Le manitou de la pintura c'est Jean-Lou. Et il faut expliquer chaque fois à mes manœuvres qu'il faut laver et laver les pinceaux. De vrais apprentis.
Notre caissière Pascale court après chaque centime rouge. Mais grâce à elle, on peut se permettre de belles sorties annuelles. Ce qui rend les Tschaupis jaloux.
Ne laissez pas traîner un seul petit gravillon sur le chemin de notre Bäri national. Il risquerait de s'encoubler et il aurait de nouveau une excuse pour nous fausser compagnie lors de nos prochaines manifestations.
Pour terminer, Denise, hésitante, mais très efficace. Un petit coup de pouce de notre part, un gros bisou…. et elle sera peut-être des nôtres l'an prochain.

Alors vous tous les hésitants (hommes et femmes) venez nous rejoindre dans notre frigo, c'est-à-dire la halle du Wagenbau.

On vous attend de pied ferme et bon Carnaval 2011.

Jacqueline pour
La Vieille Garde Tschaupi




Visiteur No: